Le réseau Information jeunesse vous accueille près de chez vous
Votre email





 selectionner
Lire aussi | Détail article
Un service civique «très positif»
Un service civique «très positif»
202
Recherchez une annonce  
Pour consulter les annonces,
cliquez sur un onglet rouge.
 

Christian Paillot a été embauché en CAE (contrat d’accompagnement dans l’emploi) au mois de juillet. Il travaille à la MJC Palente, à Besançon, en tant qu’animateur sportif. Un contrat qui a découlé de son service civique. «Je suis en formation BP Jeps activités physiques pour tous et j’ai eu la chance d’avoir pu faire un service civique en rapport avec cette formation. Sans cela, je n’aurais pas bénéficié du contrat à temps plein sur lequel cela a débouché». A 26 ans, il dit avoir trouvé sa voie. «Entre 17 et 24 ans, je ne savais pas quoi faire.

generateur fifa 17

J’ai été un peu cuisinier, électricien, pâtissier. Je ne connaissais pas du tout l’éducation sportive. J’y suis venu parce que j’avais un projet dans le roller depuis des années. Aujourd’hui, je suis vraiment dans ce que j’aime». En service civique, il a mené des séances de sport, des stages pour les jeunes en insertion, ouvert du roller pour adultes et même fait de l’accompagnement à la scolarité. «J’avais un rôle en rapport avec ma formation, c’était top, d’autant que je me sentais bien dans la structure d’accueil et que j’étais payé. Et du coup, avec le CAE, lorsque j’aurai fini ma formation, j’aurai une expérience d’un peu plus de deux ans dans mon domaine». Il conclut : «un service civique c’est bien, mais lorsque ça colle avec ce que l’on veut faire, c’est on ne peut plus positif».


  VOIR LES COMMENTAIRES [0] 
  LAISSER UN COMMENTAIRE
ACCUEIL QUI SOMMES-NOUS ? INFOS LÉGALES CONTACT VERSION MOBILE  
site internet réalisé par Amenothès Conception